Bienvenue sur le site de "Ceux qui veulent le Pays pour tous"

Accueil > Campagnes en cours > Pour le maintien du Collège Badiou à la Reynerie !

Pour le maintien du Collège Badiou à la Reynerie !

vendredi 18 novembre 2016

Nous relayons la pétition et le travail engagé par "l’Assemblée Parents-Enseignants-Habitants" de Reynerie pour le maintien du collège dans le quartier.
En effet, sous prétexte de "mixité sociale" le Conseil Départemental et le Rectorat veulent fermer ce collège.
La pétition qui suit prend position contre la fermeture, pour la prise en compte de la vie des élèves, des parents, des enseignants.
N’hésitez pas à la signer et à la faire signer ! Faites nous les parvenir par mail ou à l’adresse suivante : assembleeparentsprofshabitants@gmail.com

NOUS, parents, enseignants, habitants de Reynerie, élèves et anciens élèves,

NOUS REFUSONS LA FERMETURE DU COLLEGE RAYMOND BADIOU.

Parce que la fermeture du collège, c’est la mort du quartier :

Après la destruction des immeubles, la destruction du collège ! Et puis quoi ensuite ?
Nous disons STOP ! Le collège est central pour la vie du quartier : c’est un lieu de vie, un lieu de rencontres, un lieu d’apprentissage pour les habitants du quartier et pour ceux qui y travaillent. C’est aussi un lieu de réussite pour de nombreux élèves, une ouverture sur l’avenir.
Détruire le collège Raymond Badiou de la Reynerie alors que le Conseil Général en construit partout dans les autres quartiers, quel message cela envoie-t-il aux habitants de Reynerie et aux autres habitants ?

Parce que la fermeture du collège, c’est une fausse solution qui ne règle aucun problème et va encore stigmatiser les enfants et leurs familles.

En quoi cela sera mieux pour les élèves de faire des kilomètres en plus pour aller dans un autre établissement ? En quoi ça sera mieux pour les parents ?
En quoi cela réglera les difficultés scolaires de certains élèves ? En quoi cela permettra à ceux qui réussissent déjà de réussir mieux ? En rien.
Par contre, soutenir tous les projets culturels et sportifs (voyages, rencontres, découvertes culturelles.... ), créer des projets communs avec des élèves d’autres quartiers, à l’école et en dehors de l’école, remettre en place et développer les dispositifs spécialisés pour aider les élèves en difficulté (RASED, SEGPA...), créer des emplois d’éducateurs, de psychologues, de personnels de santé en nombre suffisant pour que chaque enfant qui en a besoin soit aidé, ça permettrait de résoudre la plupart des difficultés et de faire avancer tous les élèves.

Nous avons déjà vécu sur le quartier la fausse solution de la mixité sociale avec la démolition de plusieurs immeubles. Il n’y a pas eu de miracle : le fait d’aller habiter ailleurs, dans un autre quartier, n’a pas résolu les problèmes des personnes déménagées. Dans leur nouvelle école, les enfants en difficulté ne réussissaient pas mieux. Et les familles de la classe moyenne ne sont pas plus venues habiter le quartier. La mixité sociale, c’est surtout un prétexte pour disperser les gens comme on met la poussière sous le tapis pour cacher les problèmes.

Mais nous ne sommes pas de la poussière,

les enfants ne sont pas de la poussière,

les enseignants, les personnels des collèges ne sont pas de la poussière !

Nous refusons la démolition de notre collège,
et nous demandons que le budget prévu pour le détruire et le reconstruire ailleurs soit utilisé pour améliorer le fonctionnement du collège existant.
 
Assemblée Parents-Enseignants-Habitants

PDF - 71.6 ko